«

»

jan 22

Pourquoi utiliser une suspension micro plutôt que le support micro ?


IMG_Suspension micro_DanSuspension micro : avantages visibles et invisibles !

Pour faire simple, la suspension micro c’est un peu comme la suspension d’une auto.

On va plus ou moins apprécier la qualité d’une bonne suspension en fonction de l’état de la route… et une route parfaitement lisse sans creux ou bosses, ça n’existe pas ! (surtout en Belgique, auto-clin d’œil)

 

Pour votre micro, il en sera de même quand vous enregistrez.

Toutes les vibrations, chocs, bruits que vous et votre environnement allez produire vont être transmises directement et enregistrées depuis votre support micro.

Si certaines de ces vibrations comme le son de votre voix ou de votre instrument sont évidemment les bienvenus dans votre piste d’enregistrement… d’autres; comme des petits chocs sourds transmis du sol par vous même ou d’autres personnes; vont venir au final parasiter votre enregistrement.

 

Pour éviter un maximum d’enregistrer ces vibrations indésirables, il faut utiliser une suspension micro.

Une suspension micro fait « flotter » votre micro dans les airs, un peu à l’image de ces ballons. Votre microphone est ainsi à l’abri de toutes vibrations venant du sol, ce qui n’est pas le cas avec un support micro.

 

Dans cette vidéo, vous allez découvrir :

  • Pourquoi une suspension micro est plus efficace que le simple support micro
  • L’effet sonore qui est produit avec et sans suspension micro
  • Dans quel cas utiliser une suspension élastique
  • Quelques modèles de suspension pas cher que je vous recommande
  • Les astuces pour bien choisir votre suspension
    (que vous utilisiez un microphone de studio ou un micro main comme un Shure sm 58)

VIDEO : Pourquoi une suspension micro est-elle plus efficace qu’un support micro ?


Important!

Retrouvez ici les différentes suspensions micros présentées dans cette vidéo.

Profitez-en pour commander le vôtre en passant par ces liens, ce sera votre façon de me remercier d’avoir apprécié cet article :-)

Suspension élastique à pince, les 1er prix quasi universels : LD Systems, Eagletone Noir* ou Eagletone Argent

suspension micro LD system           suspension micro Eagletone

* Celui que j’utilise dans la vidéo. Principal avantage, leur prix ! Ce sont les moins chers du marché pour un système suspension élastique à pince qui s’adapte à la plupart des microphones de studio.

 

Suspension élastique avec filtre anti-pop intégré : LD Systems DSM400, Rode SM6

IMG_suspension_micro_LDSystem-anti-pop-DSM400          IMG_suspension_micro_Rode-anti-pop

* Avantage : En prime de la suspension, vous avez un filtre anti-pop toujours bien positionné devant votre micro.

Idéal pour du podcast ou si vous devez travailler sur une table. Cela permet de combiner ces systèmes sans vous encombrer avec les fixations. Je vous recommande ce type de suspension si vous n’avez pas encore de filtre anti-pop. Allez voir l’article pourquoi utiliser un filtre anti-pop.

Suspension micro élastique type « Neumann » mais en bcp moins cher : Samson SP01, Samson SP04

IMG_suspension_micro_Samson-Sp01-C1          IMG_suspension_micro_Samson-SP04-GM1U

* Avantage : Le micro est vissé directement sur la suspension permettant aux élastiques d’offrir une meilleure résistance aux vibrations. Attention, ce type de fixation ne convient pas à tous les micros. Référez-vous aux modèles acceptés.

Suspension élastique type microphone canon : Eagleton SM03, Fame EA

IMG_suspension_micro_Eagletone-SM03-canon          IMG_suspension_micro_Fame-EA-15-35

* Avantage : Destiné à des micros type canon… léger et peu encombrant, ils seront toujours fort appréciés en déplacement lors de vos enregistrements « minutes ». A avoir dans toute bonne trousse d’enregistrement.

Et pour les adeptes de la Blue Ball : Suspension micro The Ringer

IMG_suspension_micro_Blue-ringer-pack          IMG_suspension_micro_Blue-Ringer

* Avantage : Tout en apportant un look vintage à votre BlueBall, cette suspension me semble bien équipée pour parer à toutes vibrations indésirables. Regardez-moi tous ces élastiques ! Dommage, un peu cher à mon goût mais quand on aime…

** NB : Évidemment, pour utiliser et profiter correctement de ces suspensions de micro, il vous faudra la fixer sur un pied de micro mais j’en reparlerai dans un prochaine article :-).

Comment choisir votre suspension micro

Pour bien choisir votre suspension veillez tout d’abord à vous référer au modèle de votre microphone.

 

Existe-il une suspension prévue pour votre micro ou devez-vous vous tourner vers une suspension universelle ? Et dans ce cas, attention ! Toutes les suspensions micro anti-vibration dites « universelles » ne sont pas adaptables à tous les micros. Vérifiez si le diamètre de votre micro peut correspondre avec celui du modèle de suspension proposé.

 

Si vous utilisez un autre type que le microphone de studio, je pense aux micros mains comme le Shure sm 58, ou encore les micros de type canon, veillez également aux différentes diamètres proposés.

 

Bien souvent, on utilise des pinces micro pour les micros à main (c’est ce qu’on utilise en live ). En enregistrement studio, ces types de pinces n’absorbent pas comme les systèmes élastique.

 

Si vous avez besoin d’isoler votre micro main, la solution élastique à petit prix reste un bon compromis avant passer par un micro de studio. Mais attention aux tailles… là aussi, il serait bête de devoir forcer à chaque installation du micro, au risque d’abîmer rapidement votre suspension élastique, ou d’avoir une suspension qui ne suspend pas efficacement votre micro.

 

Warning!

Et vous, aviez-vous mesuré les avantages qu’apporte ce type de suspension micro ? Êtes-vous convaincu de son efficacité ?

Laissez-moi vos réactions dans les commentaires et partagez l’article avec vos amis si vous avez apprécié 😉


PS : Image courtesy of «Ballons In The Air» by Dan / FreeDigitalPhotos

8 comments

  1. Samuel.M

    Bonjour Alessandro,
    Merci pour la video très édifiante mais j’ai une question parce que je tourne en rond pour savoir quelle suspension il me faut pour mon mic…mon micro est un cm 25 de chez Focusrite Scarlett et je n’ai aucune idée du diamètre du micro et tout,si quelqu’un pouvais m’aider. Merci d’avance

    1. Alessandro

      Salut Samuel,

      Pour connaitre le diamètre de ton micro, le plus simple est de le mesurer avec un mètre ruban.
      Ensuite, regarde si la suspension que tu souhaites prendre est adaptée pour ce diamètre.

      En général, elle le sont mais… exemple avec le système LD de l’article : Diamètre : 40 à 44 mm.

      A+

      1. Samuel.M

        Merci Alessandro d’avoir répondu aussi rapidement. Euh à vrai dire je n’ai qu’un mètre mais un outil de bâtiment tu vois :s
        J’ai également une autre question c’est par rapport au pied de micro,j’ai un vicoustic (ce qui remplace la cabine d’enregistrement) et je désirerai savoir quel pied de micro est le meilleur pour ça.
        MERCI

        1. Alessandro

          Salut Samuel,

          Peux-tu préciser ta question… « vicoustic » car je n’ai pas bien saisi???

  2. Mathilde

    Coucou Aless !

    Comme tu le sais, j’ai mon Blue Yéti mais il a un pied. J’ai l’impression qu’il ne faut pas de pied mais je me trompe peut-être. Mais c’est vrai, le son est bien meilleur avec ça. De toute façon, il n’y a que le modèle Blue pour aller avec mon micro, non ?

    Voilà, merci pour cet article toujours aussi intéressant que les autres.
    A+

    Mathilde

    1. Alessandro

      Coucou Mathilde,

      Le Blue fait un peu exception puisqu’il possède un pied intégré.

      Pour l’isoler, si il y a des vibrations, le poser sur de la mousse isolante, un morceau de tissus assez épais.
      Ça ne remplacera pas l’efficacité d’une vraie suspension pour micro mais c’est l’astuce « système D » :-)

      A+

  3. JiB

    Salut Alessandro !

    Merci beaucoup pour cette vidéo, très instructive comme toujours.

    Je me demande juste l’intérêt de la suspension si on n’a aucun contact avec la table ? Par ailleurs, j’utilise un petit trépied qui manque déjà de stabilité et je crains fortement qu’une suspension éloigne trop le micro de l’axe central et que la stabilité soit rompue.

    A+

    1. Alessandro

      Salut Jib,

      La suspension est utile même si vous n’enregistrez pas sur une table car l y a toujours des vibrations du sol qui peuvent « passer » et se retrouver quand même sur ta piste.

      Concernant ton petit trépied, j’en parlerai dans un prochain article 😉
      A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse