«

»

sept 17

Pourquoi choisir un micro serre-tête à petit prix ?

img-pyleDans un article précédent, je vous ai présenté un micro serre-tête Stageline et montré les avantages d’enregistrer avec ce type de microphone destiné la plupart du temps à la voix ou au chant et réservés aux systèmes HF sans fil.

 

Et pour cause :

  • Petits et légers,certains modèles ne dépassant pas les 2 grammes,
  • ils ont tendance à vite se faire oublier une fois posé sur vos oreilles.
  • Ils vous permettent d’avoir les mains libres tout comme avec un micro-cravate mais ont le gros avantage d’être toujours parfaitement positionnés près de votre bouche et cela, même lorsque vous bougez la tête dans tous les sens.

 

Sachant que le tarif d’entrée de gamme d’un micro serre-tête pas trop cher et correct tourne autour des 70€… et peut dépasser, avec certains modèles Pro, les 600€ (oui, vous avez bien lu, c’est bien juste pour le micro).

 

Sachant également qu’il faut encore ajouter à cela l’indispensable matériel pour faire fonctionner votre microphone correctement.

 

Bref, le prix final pour passer à ce type de micro sans fil pour l’enregistrement de la voix peut donc en faire reculer plus d’un.

 

Bon maintenant, j’imagine que si vous avez décidé de vous équiper d’un système HF Shure digne de ce nom, vous ne serez plus à quelques dizaines d’euros près pour avoir le meilleur micro serre-tête possible dans votre budget… certes… certes !

 

Mais si vous n’êtes absolument pas tenu d’enregistrer avec un système sans fil et que vous souhaitez dépenser le moins possible tout en recherchant la meilleure qualité possible… vous serez certainement encore plus regardant au prix de votre micro serre-tête.

 

Dans ce cas, bonne nouvelle, Voix-off-pro a testé pour vous un modèle de micro serre-tête pas cher et même pas cher du tout puisqu’il est à moins de 20€ !

 

Enfin, quand je dis que c’est un micro serre-tête, ce n’est pas tout à fait exact en fait, je dois plutôt dire micro tour d’oreille puisqu’il ne fait pas le tour de votre tête mais se positionne juste autour d’une oreille… voilà pourquoi « Tour d’oreille ».

 

D’ailleurs au passage, je profite de faire cette petite parenthèse car j’avais commencé cet article en écrivant micro casque… car c’est comme cela que je nomme ce type de micro. Mais en fait, c’est une erreur puisqu’un micro casque c’est quand, en plus d’être équipé d’un microphone, il y a aussi moyen d’entendre de l’audio.

 

C’est bien de micro serre-tête ou encore de micro tour d’oreille dont je parle, rien avoir donc avec les micros casque des Gamer.

Bref, comme je l’ai déjà expliqué ces micros serre-tête ont besoin d’être alimenté pour pouvoir fonctionner.

Donc, si vous travaillez avec fil, il faut ajouter au minimum une carotte et le reste de votre matériel dans le coût final mais si vous enregistrez déjà avec un micro analogique, vous serez probablement tenté d’essayer ce type de microphone… surtout si cela ne vous demande pas plus de 50€ d’investissement !!!

 

C’est ce que je vous propose de découvrir tout de suite dans cette vidéo.


VIDEO : Le test d’un micro tour d’oreille à tout petit prix !

 

Important!

Retrouvez ici les références des deux modèles de microphone du test.

Le Pyle PMEMS10 : le micro tour d’oreille le moins cher que j’ai testé actuellement

Le Pronomic HS-31 EA : Celui que j’utilise en spectacle.

 

Notice

MISE EN GARDE :
Attention, bien que très correct pour son prix, le Pyle ne remplace pas un micro Pro du même type ! Le Pyle fera très bien son boulot dans le cadre que j’ai spécifié dans la vidéo mais n’aura pas les mêmes performances ni le niveau de qualité des modèles Pro plus onéreux.

Aussi, dans l’exemple du test, je n’ai pas poussé le micro dans ses derniers retranchements.

J’ai eu l’occasion de le faire et d’aller dans les limites du micro casque Pyle lors d’une répétition de spectacle en compagnie de mon ingénieur du son où il s’est avéré que ce Pyle PMEMS10 tenait très bien la route mais « encaissait » moins bien les montées en puissance comparé au Micro casque Pronomic ou au micro Stageline. Ce pourquoi j’ai préféré jouer le spectacle équipé du micro Pronomic qui a, au passage, super bien assuré.

 

NB : Si vous enregistrez avec du matériel HF, vérifiez toujours bien que les broches de votre émetteur sont biens prévues pour recevoir la mini XLR de votre micro casque. Sinon, il va falloir passer par des adaptateurs.

Et si vous souhaitez une carotte, je vous invite à découvrir l’article « Comment enregistrer avec une carotte Pronomic P2« .

 

Warning!

Et vous, lequel de ces deux modèles de micro choisiriez-vous ? Êtes-vous plutôt branché pas cher ou modèles Pro ?

Je serais curieux de connaitre votre avis dans les commentaires ci-dessous.

2 comments

  1. lucien

    Malgré les tests et comparatifs de toutes sortes sur les micros, il se pose au débutant et amateur une question plus fondamentale.
    Puis je arriver un jour a produire un document sonore d’un niveau équivalent à ceux que l’on entend à la télévision quand des journalistes interviennent sur le terrain.
    La maîtrise d’audacity et l’utilisation d’un micro comme ceux que vous nous présentez seront ils suffisant ?

    1. Alessandro

      Très bonne question Lucien !

      Tout ces tests, c’est bien, cela permet de voir ce que cela donne mais si on ne maitrise pas les fondamentaux de la prise de son, aucun logiciel d’édition sonore ne pourra ensuite faire de miracles sur une prise exécrable ou un très mauvais réglage.

      Avoir le matériel est une chose, chacun choisira d’ailleurs selon ses besoins et préférences mais cela ne suffit pas toujours, le plus important : il faut apprendre à s’en servir correctement.

      J’ai justement coaché une internaute à ce sujet, elle avait le bon micro mais allait commettre une erreur monstrueuse pour s’en servir ! Heureusement, avec mes quelques conseils, elle a déjà pu gagner tout de suite en qualité et s’éviter de grosses galères avec son micro.

      Les soucis techniques, c’est ce que je compte vous faire éviter le plus possible… mais j’en reparlai prochainement, si vous faites partie de mes abonnés, vous serez bien sûr tenus informés.

      A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cochez cette case pour qu'un lien vers votre dernier article apparaisse